Vous recherchez
dans l'annuaire de l'hĂ´pital
  • Un professionnel de santĂ©
  • Une offre de soins
  • Un pĂ´le
Ok
OK
Agrandir la taille du texte Revenir Ă  la taille initiale Version imprimable Envoyer Ă  un ami

Vous recherchez ?

Accueil  >  Annuaire de l'Ă©tablissement
Professionnel Offre de soins PĂ´le  

NĂ©phrologie-HĂ©modialyse

Contact du secrétariat

Secrétariat0590891320
 
Contact
Secrétariat néphrologie : 05 90 89 13 20
Secrétariat hémodialyse : 05 90 89 13 25
Secrétariat hôpital de jour : 05 90 89 13 30
Présentation
Situé au rez-de chaussée de la tour nord il regroupe 4 unités fonctionnelles :
  • Hospitalisation à temps complet : 22 lits
  • Hospitalisation de jour : 8 places
  • Hémodialyse périodique : 16 postes
  • Dialyse péritonéale
Fonctionnement du service
Chef du service de néphrologie hémodialyse:Dr GALANTINE chef de service            

 2 cadres de santé :
  • - Mme MAYOUTE Marie-Rose pour la néphrologie
  • - Mr THOMAS Bruno pour l'hémodialyse

L'activité médicale repose sur 3 médecins à temps pleinl.
  • Dr LEONARDI Catherine, PH
  • Dr  CHARLES, P. H.
  • Dr TIROLIEN, P. H.

La garde médicale est assurée sur place de 18h à 22h suivie d'une astreinte opérationnelle de 22h à 6h du lundi au samedi et d'une astreinte opérationnelle le dimanche.

L'activité de consultations externes à raison de 12 demi-journées par semaine est gérée par le secteur hôpital de jour.

Le grand nombre des consultations permet de prendre en charge précocement, voire préventivement, les patients présentant une pathologie rénale ou une hypertension artérielle. Cela permet de retarder et si possible éviter la dégradation des fonctions rénales.
Effectif
 
Néphrologie
Cadre de Santé: Mme MAYOUTE Marie-Rose
Hospitalisation De Jour (HDJ) et Hospitalisation à Temps Complet (HC):
-15 IDE
-12 AS
-4 ASH

Hémodialyse
Cadre de santé: Mr THOMAS Bruno
-16 IDE
-8 AS
-4 ASH
Secteur hospitalisation néphrologie
Il comprend 22 lits et 8 places installées.

Les motifs principaux d'hospitalisation en néphrologie sont :
  • L'insuffisance rénale aiguë ou chronique, que la fonction rénale soit peu perturbée ou au contraire définitivement altérée.
  • Les maladies rénales spécifiques : glomérulonéphrites
  • Les maladies de système : lupus érythémateux disséminé, collagénose, amylose...
  • L'hypertension artérielle sévère ou maligne
  • Les pyélonéphrites
  • Les complications des patients dialysés ou transplantés

Les admissions peuvent être proposées par le service des urgences ou sur rendez-vous, soit après prise de contact par le médecin traitant soit après une consultation dans le service.
L'hémodialyse périodique
L'hémodialyse itérative existe depuis plus de 30 ans. Elle permet d'épurer le sang des patients insuffisants rénaux chronique grâce à des échanges à travers une membrane artificielle étudiée spécifiquement pour cette fonction. D'un coté de la membrane se trouve le sang du malade et de l'autre une solution appelée dialysat, préparée et réchauffée par un générateur de dialyse. Les échanges s'effectuent selon un gradient de concentration à travers la membrane, aboutissant à l'épuration du sang, par des phénomènes de diffusion et d'ultrafiltration.

Une séance d'hémodialyse nécessite une circulation extracorporelle. Pour la réaliser, un abord vasculaire permanent, facile d'accès et de débit suffisant, est nécessaire. L'abord vasculaire est réalisé par une fistule artério veineuse (FAV), effectuée chirurgicalement sous anesthésie locale ou générale.

Dans l'attente de la réalisation d'une FAV, ou lors de dialyse à réaliser en urgence, chez des patients non préparés, les médecins du service ont à leur disposition des cathéters de dialyse. Ces cathéters permettent des dialyses en urgence, après avoir été placés dans une veine profonde, généralement veine fémorale droite ou gauche.

Il existe un système de cathéters veineux profonds, qui peut être laissé en place quelques semaines voire quelques mois, dans l'attente d'un abord vasculaire définitif. Ces cathéters sont installés par les médecins du service, sous anesthésie locale, en voie jugulaire interne ou sous clavière.

Les séances de dialyse durent 4 à 5h et ceci 3 fois par semaine, toutes les semaines de l'année. Trois sessions sont réalisées chaque jour (matin, après midi et nuit).

Le SROSS a défini le rôle et la structure du service : 12 postes consacrés à l'hémodialyse périodique et réservés aux cas les plus graves et 4 postes dits de repli permettant :
  • l'accueil des patients dialysés dans une autre structure et hospitalisés au CHU
  • le début de la dialyse des patients non préparés et arrivant en urgence au CHU
L'hĂ´pital de jour
Cette unité accueille des patients pour la journée ou la matinée. Elle dispose pour cela de 8 fauteuils installés dans les locaux de l'hôpital de jour, 2500 journées y sont réalisées chaque année.

Les hospitalisations y sont toujours programmées par un médecin du service, le plus souvent après une consultation ou à la suite d'une hospitalisation. Les pathologies prises en charge sont les mêmes qu'en hospitalisation classique.

Certaines pathologies nécessitent un suivi régulier en Hôpital de jour : insuffisance rénale avancée, glomérulonéphrites, collagénoses (file active d'une centaine de patients).

Pour d'autres il s'agit de bilans ponctuels : hypertension artérielle, bilans d'éclampsie ou de pré-éclampsie...

Le principe de cette unité est d'éviter ou de diminuer les séjours en hospitalisation classique. Pour cela 3 infirmières accueillent tous les jours du lundi au vendredi, de 7h30 à 16h00, les patients prévus pour un bilan, après consultation auprès d'un médecin du service.

Ce bilan d'hôpital de jour consiste en des investigations multiples et diverses :
  • Surveillance tensionnelle sur 2h
  • Bilan sanguin
  • Analyse d'urine
  • Electrocardiogramme
  • Programmation de radiographie, échographie, scanner
  • Cures de chimiothérapies
La dialyse péritonéale
C'est une méthode alternative de substitution des fonctions rénales.
Dans cette technique, l'épuration se fait par l'intermédiaire d'un liquide physiologique (2,5 l à chaque cycle) introduit dans la cavité abdominale par l'intermédiaire d'un cathéter à demeure. Celui-ci est mis en place chirurgicalement sous anesthésie loco régionale ou générale. C'est un tube en silicone souple contenant 3 segments.
  • Le premier est situé dans la cavité péritonéale, son extrémité multi perforée plonge au niveau du cul de sac de Douglas.
  • Le deuxième segment est tunnellisé dans la paroi abdominale.
  • Le troisième segment est externe.
  •  
Les échanges se font à travers la membrane péritonéale.
Quatre échanges par jour sont nécessaires et ils sont réalisés le plus souvent à domicile.

L'épuration est continue, la membrane péritonéale sépare le dialysat du sang contenu dans les capillaires péritonéaux. Cette membrane vivante joue le rôle de la membrane du rein artificiel. C'est à travers elle que s'effectuent les échanges selon un gradient de concentration, comme en hémodialyse. Le dialysat de la cavité péritonéale doit être renouvelé dès que les concentrations entre le sang et le dialysat s'équilibrent, soit le plus souvent 4 fois par jour.

Le rôle de l'unité de dialyse péritonéale dans le service de néphrologie est :
  • La surveillance du patient lors de la mise en place chirurgicale du cathéter
  • Le début des séances de dialyse lors d'une courte hospitalisation
  • La réalisation des bilans mensuels et le suivi en consultation
  • L'éducation des patients ou des personnels infirmiers à cette méthode de dialyse
  • La prise en charge des complications éventuelles.
Autres activités
Holter tensionnel :
Il est utile dans les hypertensions artérielles récentes, permettant ainsi d'éviter de traiter inutilement certains patients.
Il apporte des informations complémentaires :
Lorsqu'il y a un décalage entre le niveau apparent de contrôle tensionnel et l'atteinte des organes cibles.
En cas de symptomatologie inexpliquée ou de mauvaise tolérance des traitements.

Education :
Une infirmière et une diététicienne organisent des séances d'éducation à l'intention des patients chez qui il vient d'être découvert une maladie rénale ou une hypertension artérielle. La meilleure connaissance des pathologies, de leurs conséquences, des traitements et régimes est un pré requis souvent indispensable aux patients pour une bonne gestion de leur maladie.

Fonctionnement du registre local de l'insuffisance rénale terminale :
Ce registre fonctionne sur le mode du volontariat et du bénévolat
Périodiquement les centres de dialyse sont interrogés de façon à pouvoir enregistrer les informations suivantes :
  • Pour les nouveaux patients entrant dans le système :
  • Date de naissance, sexe, domicile, date de début de la dialyse, centre de dialyse, pathologie responsable de l'insuffisance rénale.
  • Pour tous les patients :
  • Changement de modalité de dialyse ou de centre, arrêt éventuel de la dialyse, transplantation rénale, décès.
Hypertention artérielle
Le service de Néphrologie est impliqué de longue date dans la lutte contre l'hypertension artérielle.
En Hospitalisation sont accueillis, les patients présentant une hypertension artérielle sévère ou maligne. La cause la plus fréquente de ces HTA malignes est l'hypertension artérielle essentielle négligée (par le patient).
En consultation et Hôpital de jour sont vus des patients présentant des problèmes spécifiques :
  • HTA apparemment réfractaire : Hypertension non contrôlée avec 3 Anti hypertenseurs
  • Présence d'une Hypokaliémie
  • Anomalie Rénale : protéinurie, microalbuminurie, fonction rénale altérée

Il est généralement admis que plus de 85 % des hypertensions artérielles sont essentielles et que 75 % des hypertendus peuvent être équilibrés à domicile avec un seul comprimé (comprenant éventuellement deux anti hypertenseurs dont un diurétique faiblement dosé).

Avant d'adresser un patient à un spécialiste pour HTA sévère ou réfractaire, il est utile de vérifier les points suivants :

Mesure de la pression artérielle
Taille du brassard par rapport au bras du patient, temps de repos suffisant, vitesse de dégonflement, arythmies, hypertension de la blouse blanche.
Substances interférant avec la pression artérielle :
AINS, Vasoconstricteurs locaux, béta stimulants, corticoïdes, alcool, amphétamines, antidépresseurs, contraceptifs, carbenoxolone, cyclosporine..
Aspect nutritionnel et hygiène de vie :
Calories (Obésité), Sel (sodium urinaire : 17 mmol de Na dans les urines = 1 gr de NaCl ingéré), Activité physique
Aspects comportementaux :
Compliance au traitement, tabac, cocaïne, alcool...
Contrôler la pression artérielle à domicile :
Auto mesure ou infirmière à domicile
Vérifier :
Ionogramme sanguin, créatininémie, protéinurie, microalbuminurie, hématurie
Lorsqu'on explore une HTA sévère, le rein est souvent en cause :
Sténoses des artères rénales uni ou bilatérales, athéromateuses souvent.
Néphropathies glomérulaires
Insuffisance rénale
HTA maligne

Autres :
Hyper aldotéronisme, phéochromocytome, sclérodermie,
Apnée du sommeil, syndrome de Liddle...

Programme de prévention des complications de l'hypertension artérielle :
Ce programme a été mis en place à la suite d'études épidémiologiques confirmant la très mauvaise compliance des patients vis à vis de leur traitement et expliquant, au moins en partie, le fort taux de complications.
Il s'agit d'un programme de santé publique centré sur l'éducation des patients de manière décentralisée. Ce programme est prévu pour durer 5 ans. Il s'appuie sur des infirmières à domicile formées pour ce programme, des dépliants, affiches et un vidéogramme en créole.
Insuffisance rénale
Chaque rein contient environ un million de néphrons. L'insuffisance rénale peut être aiguë, chronique ou mixte.
Chronique (IRC), elle est la conséquence de la réduction du nombre de néphrons fonctionnels en raison de l'évolution d'une néphropathie chronique.
Toutes les variétés de néphropathie peuvent évoluer vers l'insuffisance rénale chronique. Le degré d'insuffisance rénale est défini par la mesure de la fonction rénale.

Les néphropathies les plus fréquentes responsables d'IRC sont :
  • Les néphropathies chroniques secondaires à une maladie générale : diabète, Hypertension artérielle, drépanocytose, myélomes, amyloses, cancers, lupus...
  • Les glomérulonéphrites chroniques primitives : soupçonnées devant la découverte d'une protéinurie et dont le diagnostic est porté par la réalisation d'une biopsie rénale
  • Les néphropathies vasculaires secondaires à l'HTA, sténose des artères rénales, embolie rénale de cholestérol
  • Néphropathies tubulo-interstitielles

Le rein a des fonctions de régulation du milieu intérieur : par le maintien de l'équilibre acido basique, de l'équilibre hydrosodé, de l'élimination des déchets azotés (produits de dégradation des protéines ingérées par l'alimentation).
Le rein a aussi des fonctions endocrines, elles comprennent la formation de rénine, d'érythropoïétine, de calcitriol, qui interviennent dans le maintien de la pression artérielle, dans l'érythropoïèse, dans la minéralisation osseuse.
L'IRC est la conséquence de l'atteinte de toutes ces fonctions propres aux reins dont la diminution trop importante n'est plus compatible avec la vie : l'IRC est alors dite terminale et nécessite un moyen de suppléance : hémodialyse, dialyse péritonéale ou transplantation rénale.

L'hospitalisation en néphrologie est souvent nécessaire afin de préciser la cause d'une insuffisance rénale, d'en apprécier son caractère aigu ou chronique. Une insuffisance rénale aiguë peut être réversible selon la pathologie, et certaines pathologies nécessitent un diagnostic et un traitement urgent afin d'éviter la passage à la chronicité. De ce fait une consultation néphrologique ou une hospitalisation s'impose devant la découverte de toute insuffisance rénale, afin d'en faire le diagnostic et ainsi adapter au mieux le traitement et le régime. Son but est de ralentir la progression vers l'insuffisance rénale dite terminale, qui elle nécessite la dialyse.
Les glomérulonéphrites
Les glomérulonéphrites peuvent être insidieuses (cliniquement silencieuses) ou plus bruyantes : oedèmes, protéinurie, hématurie, hypertension artérielle.
Seule la recherche régulière de protéinurie (ou à titre systématique en médecine du travail et en santé scolaire) permet de dépister les moins bruyantes à un stade précoce (néphropathie à IgA par exemple).

En Guadeloupe la néphropathie glomérulaire la plus fréquente et la hyalinose segmentaire et focale. Elle s'accompagne souvent d'un syndrome néphrotique. Elle nécessite une prise en charge particulière qui permettra de préciser s'il s'agit d'une hyalinose primitive ou secondaire et d'adapter au mieux le traitement.

Dans 25 % des cas de hyalinose primitive, la maladie peut évoluer vers l'insuffisance rénale terminale. Chez la femme, le lupus érythémateux disséminé est une cause fréquente de biopsie rénale, chez l'homme, la fréquence des néphropathies HIV augmente.
Dans les deux sexes, il est fréquemment retrouvé une néphroangiosclérose.
La découverte d'une protéinurie, hématurie microscopique ou insuffisance rénale même modérée ne doit jamais être négligée et conduire à une demande d'avis spécialisé.

Parmi les explorations utiles, la ponction biopsie rénale (PBR) est souvent nécessaire. Elle est réalisée dans le service de néphrologie lors d'une courte hospitalisation de 24h00. Elle se fait sous anesthésie locale. Il est fréquent d'observer dans les suites, à l'échographie rénale, un petit hématome de 50 cc, environ, sans conséquences cliniques. Parfois, il est un peu plus important et nécessitera des antalgiques. Dans 5 à 10% des cas, on peut observer une hématurie transitoire spontanément résolutive. Dans de rares cas, il faudra une ou deux transfusions. Plus de 600 biopsies rénales ont été réalisées dans le service depuis son ouverture. Il n'a jamais été nécessaire de recourir à la néphrectomie pour une hématurie menaçante.

Les moyens :

Capacité
  • 23 Lit(s)
Equipe
  • 4 MĂ©decin(s)
  • 2 Cadre(s) infirmier(s)
Equipement
 
 
 
Annuaire

L'annuaire de l'Ă©tablissement

Notre annuaire vous permet de rechercher des informations sur un professionnel de santé, un établissement, un group e de travail ou une offre de santé.

Plusieurs critères de recherche vous sont proposés afin de vous aider à trouver l'information dont vous avez besoin.