Vous recherchez
dans l'annuaire de l'hĂ´pital
  • Un professionnel de santĂ©
  • Une offre de soins
  • Un pĂ´le
Ok
OK
Agrandir la taille du texte Revenir Ă  la taille initiale Version imprimable Envoyer Ă  un ami

Vous recherchez ?

Accueil  >  Annuaire de l'Ă©tablissement
Professionnel Offre de soins PĂ´le  

Urologie

PÔLE URO-NEPHRO- DIGESTIF
97159 POINTE A PITRE CEDEX

Contact du secrétariat

Secrétariat0590891395
 
L'Ă©quipe
L'équipe médicale :

Pr Blanchet Pascal : (P.U-P.H) chef de service
Dr Moureaux clément : Chef de clinique

Dr Fofana Mohammed : praticien hospitalier
Dr Sénéchal Cédric : praticien hospitalier
Dr Roux Virginie : praticien hospitalier
Dr Gourtaud Gilles : praticien contractuel
Dr Brureau Laurent : praticien hospitalier
Dr Eyraud rémy :: praticien hospitalier
Dr Seddik Sofiane ; assistant spécialisé

Ces praticiens sont assistés par 4 internes

L'équipe paramédicale :

Dirigée par Monsieur CARPIN, cadre de santé, elle comprend, réparties sur cinq secteurs:
- hospilisation conventionnelle
- Hospitalisation de jour
- Consultation
- Greffe rénale
- Le bilan uro-dynamique

L'équipe est   est composée de:
- 22 infirmières DE,
- 14 aides-soignants,
- 4 ASH.

L'équipe administrative est composée de 3 secrétaires médicales et d'un agent de bureau, qui assurent l'accueil des patients, la prise de rendez-vous et la communication avec les médecins traitants.
Numéros utiles
téléphone du secrétariat: 0590 89 13 95
fax secrétariat: 0590 89 17 87
téléphone hospitalisation: 0590 89 13 96
Les consultations
Le service d'urologie a pour vocation de prendre en charge :
  • Les aspects médicaux et chirurgicaux des pathologies de l'appareil génito-urinaire
  • L'insuffisance rénale chronique par l'activité de transplantation rénale pour la région Antilles-Guyane

Les principales pathologies traitées :
  • Pathologie rénale
  • Pathologie urétrale et urétérale, pathologie prostatique, infection urinaire, priapisme
  • Traitement des calculs vésicaux grâce à la lithotripsie extracorporelle (LEC) par onde de choc effectué au bloc opératoire.
  • Pathologies de la prostate

La consultation d'urologie se termine dans la plupart des cas par une investigation. Les plus courantes sont :
  • Echographie (vésicale, rénale, prostatique)
  • Ponction biopsies de prostate (PBP)
  • Cystoscopie

Les horaires de consultations de nos praticiens :

Pascal Blanchet


Fofana Mohamed


Agoua Nounagnon


Senechal cédric


Bentaleb Youssef


Gourtaud Gilles


Casenave Julien


Nevoux Pierre




L'activité du service
La permanence des soins et les urgences urologiques sont assurées par une équipe médicale en astreinte opérationnelle, composée d'un praticien hospitalier qualifié en urologie et d'un interne.

Principales pathologies prises en charge, présentées par fréquence décroissante :
  • Pathologie prostatique
  • Lithiase
  • Transplantation rénale
Pathologie prostatique

Un malade sur 3 est hospitalisé pour une pathologie prostatique :

Adénocarcinome prostatique dont l'incidence annuelle en Guadeloupe (420 nouveaux cas chaque année) et la mortalité (90 décès annuels) font de cette pathologie un problème de santé publique majeur, premier cancer en fréquence et en mortalité de notre région. (C.F : Cancer de la prostate en Guadeloupe)

Adénocarcinome prostatique localisé traité par chirurgie (incisionnelle ou laparoscopique), par radiothérapie ou par thérapeutique innovantes (traitements par ultras-sons de haute intensité) dont les progrès permettent de mieux préserver l'érection.

 

Adénocarcinome prostatique avancé dont le traitement repose toujours sur un blocage androgénique et dont les complications sont obstructives urinaires ou douloureuses osseuses.

Hypertrophie bénigne de la prostate traitée par résection endoscopique ou adénomectomie ou par photovaporisationau  laser. .

 

La lithiase
Schéma orientation colique néphrétique


Le traitement de la lithiase autrefois chirurgical est aujourd'hui presque toujours extracorporel ou instrumental. Le service a acquis l'ensemble du matériel endoscopique rigide et souple nécessaire à la réalisation des :

  • Urétéroscopies.
  • Néphrolithotomies percutanées.
    La fragmentation des calculs est obtenue par différents moyens physiques : énergie ultrasonique, énergie balistique, énergie électro-hydrolique et énergie lumineuse (laser).
  • Lithotritie extracorporelle (fragmentation des calculs par des ondes de choc).
  •  

Adénocarcinome rénal presque toujours traité chirurgicalement.

Tumeur de l'urothélium bénéficiant actuellement des progrès de la chirurgie reconstructrice.

Malformations de l'appareil urinaire : jonction pyelo-urétérale, reflux vésico-rénal.

Incontinence urinaire et neuro-urologie :
L'incontinence urinaire de la femme et de l'homme et les vessies neurologiques sont prises en charge par une équipepluridisciplinaire  associant médecin réeducateur, neurologue et urologue se réunissant tous les mois par discuter des dossiers des patients.

La transplantation rénale
La Guadeloupe présente l'un des plus forts taux de prévalence de patients dyalisés de France.

Selon les dossiers de l'enquête DHOS publiée en juin 2003, la prévalence brute des dyalisés est de 1061 patients / 1000000 ha en Guadeloupe, contre une moyenne métropolitaine de 498.

L'indice (>200 pmh) de l'insuffisance rénale chronique est deux fois plus important qu'en France métropolitaine.

Face à cet enjeu majeur de Santé publique pour les Antillo-Guyanais, le C.H.U. fort de son savoir faire, et de son plateau technique, avec le soutien de l'EFG, devient centre interrégional de transplantation rénale (TRAG).
  • 1ère greffe le 01 juin 2004
  • Nombre de greffes à ce jour : 143

L''Unité de greffe rénale, pôle de référence, a vu le jour le 26 avril 2004 sur le site du C.H.U. Cette équipe a pour mission d'offrir aux trois DFA la meilleure méthode thérapeutique de la maladie rénale chronique : la transplantation rénale.
RĂ©unions de concertation pluridisciplinaire
Le service d'urologie participe et anime des réunions de concertations pluridisciplinaires pour la prise en charge des pathologies urologiques :
  • Collaboration avec l'oncologie et la radiothérapie pour les cancers urologiques, (réunion bimensuelle),
  • Collaboration avec la gynécologie pour l'aide médicale à la procréation (agrément ministérielle obtenu en novembre 2004),
  • Collaboration avec l'endocrinologie pour l'andrologie et la pathologie surrénalienne,
  • Collaboration avec la neurologie et la réeducation fonctionnelle pour les conséquences urogénitales des affections neurologiques et des traumatisés médullaires.

Le service d'urologie réalise une consultation de dépistage individuel du cancer de la prostate.
Une politique de prévention sera mise en place lorsque les facteurs de risques environnementaux seront mieux connus.

Des protocoles de recherche clinique seront proposés aux patients présentant des formes métastatiques ou localement avancées lors de l'échappement au blocage androgénique.
Le service d'urologie participera:
-Aux études multicentriques nationales ou internationales de thérapie "vaccinale" ou génique du cancer de la prostate.
-Etudes KARUPROSTATE
- Aux essais thérapeutiques

Développer la consultation d'andrologie comprend 2 volets bien différents : d'une part l'étude et le traitement de la fertilité de l'homme, d'autre part l'étude et le traitement de la sexualité de l'homme.

Enfin, dans une région où l'insuffisance rénale chronique est un problème de santé publique, le centre de transplantation rénale Interrégional Antilles-Guyane localisé au CHU de Pointe-à-Pitre a débuté son activité le 1er juin 2004. La transplantation rénale est réalisée grâce au don d'organes provenant de donneurs décédés ou de donneurs vivants (C.F. Informations sur les dons d'organes).
Informations sur les dons d'organes
La transplantation d'organes est le seul espoir de vie pour de nombreux malades atteints de maladies graves.
Le don d'organes est un choix généreux que chacun d'entre nous peut faire de son vivant, pour après sa mort sauver l'un de ses semblables.
Si perdre un être cher est une épreuve douloureuse, c'est un grand bonheur que de voir revivre les siens.

Religion et prèlèvements
Les autorités religieuses ne s'opposent pas aux prélèvements. Cet acte est considéré comme un geste de générosité et de solidarité humaine.

LE DON D'ORGANES EST UN ACTE VOLONTAIRE, BENEVOLE, ANONYME

Qu'est ce que le don d'organes ?
C'est un cadeau pour la vie. Après prélèvement, le corps est remis à la famille, dans les mêmes conditions que lors d'un décès n'ayant pas fait l'objet de prélèvement. Il ne faut pas confondre avec le don du corps à la science. Par don d'organes, le défunt durant sa vie certifie qu'il ne s'oppose pas qu'il soit procédé, dans la mesure où les circonstances le permettent à un prélèvement en vue d'une transplantation dans un but thérapeutique.

Quand peut-on faire faire un prélèvement ?
Après le constat de la mort cérébrale. Suite à un accident très grave, après un échec de réanimation, le fonctionnement des organes est maintenue artificiellement. La mort cérébrale, c'est la mort. Un sujet en mort cérébrale ne peut vivre.

Comment se déroule un prélèvement ?
Le prélèvement est effectué en milieu strérile au bloc opératoire par une équipe médico-chirurgicale dans le plus grand respect du défunt. L'équipe de prélèvement doit s'assurer que le défunt n'avait pas exprimé de son vivant un refus de prélèvement. Faute de traces écrites l'autorisation est demandée à la famille. Après l'intervention, le corps est remis à la famille comme après un décès.

Loi et prélèvements
La loi CAILLAVET (22 décembre 1976) fait de chaque citoyen un donneur d'organe potentiel à moins qu'il n'ait exprimé de son vivant son opposition. Pour les enfants, l'autorisation de leurs parents ou du tuteur légal est nécessaire.

DECLAREZ-VOUS SOLIDAIRE DU DON D'ORGANES,
C'EST UN DON POUR LA VIE.

Nous devons prendre conscience que nous sommes les seules sources d'organes et que notre corps est une richesse fabuleuse.Ne pas en faire profiter les autres est comparable à se faire enterrer avec tous ses trésors....Tout ce qui n'est pas donné est perdu..
Professeur Christian CABROL.

La greffe de cornée représente un espoir pour des centaines de malades aveugles souffrant de cécité cornéenne.
Des enfants, des adultes, sont dans l'attente d'un donneur afin de retrouver la vue et donc la vie. Les nouvelles techniques chirugicales permettent de prélever la cornée sans endommager le reste de l'oeil.
Vous êtes peut-être la seule chance de ces malades, soyez volontaires au don de cornée.
Professeur Thierry DAVID, service Ophtalmologie, C.H.U de Pointe-à-Pitre.

VOUS SOUHAITEZ OBTENIR DES REPONSES A VOS INTERROGATIONS,
CONTACTEZ LE : 05 90 89 11 30

Prélèvements à but scientifique
Les prélèvements d'organes à but scientifique permettent d'obtenir un diagnostic formel. Ils sont extrêmement utiles pour les maladies rares ou difficiles à prouver du vivant du patient, en particulier les maladies affectant le système nerveux central comme la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et les syndromes apparentés, la maladie de Creutzfeldt-Jakob.
Souvent indispensables pour améliorer les connaissances médicales, ils apportent aussi des informations utiles pour les familles, lorsqu'une maladie est suspectée.
Vous devez nous aider en autorisant après le décès, ces prélèvements, qui dans l'immédiat, nous vous le rappelons, sont les seuls éléments qui permettent de conforter avec certitude le diagnostic des maladies.

Dans tous les cas, avant prélèvement, l'avis de la famille est toujours demandé.
Vidéos

Les moyens :

Capacité
  • 20 Lit(s)
Equipe
  • 1 Cadre(s) de santĂ©
  • 11 Aide(s) soignant(e)(s)
  • 17 Infirmier(s)
  • 4 Interne(s)
  • 1 AnesthĂ©siste(s)
  • 2 Chef de clinique
  • 2 Praticien(s) hospitalier(s)
  • 4 ASH
  • 3 SecrĂ©taire(s) mĂ©dicale(s)
Equipement
 
 
 
Annuaire

L'annuaire de l'Ă©tablissement

Notre annuaire vous permet de rechercher des informations sur un professionnel de santé, un établissement, un group e de travail ou une offre de santé.

Plusieurs critères de recherche vous sont proposés afin de vous aider à trouver l'information dont vous avez besoin.